• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le mondialisme : un idéal suprématiste et dangereux

Le mondialisme : un idéal suprématiste et dangereux

Suite aux articles que j'ai récemment publié j'avais envie d'éclaircir ma position concernant les idéaux de gauche comme de droite, c'est chose faite.

 

 

http://chroniques-humaines.over-blog.com/

 

https://plus.google.com/u/0/communities/103660471595038685146

 

Tags : Société Mondialisation Oligarchie


Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • vote
    gaijin gaijin 23 mai 13:53

    ? ??
    quand le véhicule est arrêté et que le chauffeur est partit est il mort ?
    ou le véhicule est il mort ?
    sans le chauffeur est il vivant ?
    bien d’autres questions a se poser avant pourquoi ..............


    • vote
      gaijin gaijin 23 mai 15:25

      @gaijin
      a tous ceux qui se sont demandé ce que ce post foutait là la réponse est rien .... smiley


    • vote
      ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 23 mai 19:13

      @gaijin smiley 


    • vote
      thierry3468 23 mai 14:42

      Au lieu d’écouter une vidéo un peu laborieuse,je vous conseille de dévorer le fantastique travail effectué par Denissto et l’agence info libre sur la gouvernance du monde https://youtu.be/im19r9SxeyU
      C’est dense,sourcé et surtout passionnant.Certes,on peut ergoter sur le prix du document (5 petits euros) mais cela équivaut à des années de recherche.
      J’aime toujours le coté dissident rough avec le linge qui sèche au fond de la pièce.


      • vote
        ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 23 mai 19:33

        @thierry3468 vidéo laborieuse ? Je précise que je ne suis pas professionnel, je ne suis pas équipé comme un professionnel, mais malgré tout je fais des efforts pour m’améliorer et améliorer mes vidéos. J’apprends vite et je n’ai qu’une dizaine de vidéo à mon actif pour l’instant. J’écris des articles dans le seul but d’informer, de réinformer et d’ouvrir un certain nombre de débats. Les vidéos ne sont que le prolongement de mes articles qui restent ma priorité. 

        Je précise aussi que je ne suis ni journaliste, ni historien mais pour autant je sais de quoi je parle parce que je bosse dur pour ça. 

        Enfin je précise surtout que je suis BÉNÉVOLE. J’ai un quotidien, la semaine je travaille comme conducteur d’engin, le week-end je m’occupe de mes gosses et malgré tout j’arrive à proposer des articles détaillés avec de vrais point de vue qui ne sont parfois jamais discuté ni dans les médias ni sur internet et tout cela demande du travail d’investigation, d’écriture, de réalisation, de montage, de publication et ça ne se fait pas en deux minutes ! Et parle pas des forums sur lesquels je me fais fort de répondre à un maximum de lecteurs.

        Voilà très cher vous pouvez continuer de vous moquer du linge qui sèche en vendant vos vidéos mais quand vous ferez la moitié de ce que fais GRATUITEMENT avec une véritable conviction et dans un but qui ne veut que le bien de tous...

        cordialement


      • vote
        wendigo wendigo 23 mai 15:04

         A l’auteur de cet artcile !
         De quel mondialisme parlez vous ? il en existe actuellement 3 formes, le libéral (celui des multinationales) le multiculturel celui qui se fait dans le respect des nations et- des différences culturelles, force de l’humanité (celui de l’eurasie) et un autre moins connu, moins visible qui ne devrait pas intéresser grand monde et qui est basé sur les traits génétiques dans un élan d’évolution de l’espèce.
        Il serait bon de préciser ou de parler de chacun, mais désolé de vous le dire, la mondialisation est inévitable elle s’inscrit dans le processus d’évolution de notre espèce.
        Je suis un de ces mondialiste, je n’ai pas honte de le dire, puisque c’est l’aboutissement logique de l’évolution des groupes humains qui ont commencés par le clan familiale, puis la tribu et ainsi de suite jusqu’au nations et donc inévitablement nous passerons ce cap nationaliste pour en arriver au mondialisme, c’est irrémédiable, puisque dans nos gènes.
        Le misonéisme qui fait rejeter cet état de fait ne pourra pas tenir.


        • 2 votes
          ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 23 mai 19:46

          @wendigo Je ne suis pas du tout d’accord avec vous, les humains se sont toujours fait la guerre et n’ont jamais eu pour vocation à vivre comme une seule et même personne. Les lois de la nature sont contraires à ce que vous avancez, il existe des milliards d’étoiles qui toutes se ressemblent mais vous n’en trouverez jamais deux pareilles. Les humains sont pareils, tous différents, il n’y aura jamais de grand métissage, plus il y aura d’êtres humain et plus il y aura de différences c’est comme ça est ça l’a toujours été. Même les vrais jumeaux sont différents !!! 

          Ce qu’il faut comprendre très chère c’est toutes les cultures du monde n’en feront jamais qu’une seule au contraire il y en aura toujours plus et toutes ne peuvent se tolérer entre elles ce qui fait que s’il n’y a pas de consensus visant à ce que chacun vivent en paix lui selon SES principes, il y aura forcément un conflit qui amènera l’un à supprimer l’autre.

          Mais admettons que vous ayez raisons : comment aimeriez-vous vivre ? Comme un musulman, un amish, un tibétains, un aborigène d’Australie ? Parce que s’il ne reste qu’un monde alors lequel ? Pourquoi le nôtre, en quoi est-il meilleur ?

          Nous sommes des conquérants mais aucun Empire ne tient dans le temps, les choses se fractionnent c’est imparable. 

          Cordialement


        • vote
          wendigo wendigo 23 mai 20:21

          @ChroniquesHumaines

           Personne ne vous a dit, moi le dernier, que cela se fera dans la douceur, l’homme enfante toujours dans la douleur. Vous parlez de guerre de violence oui en effet et c’est bien comme cela que notre monde s’unifiera et c’est déjà bien entamé.
          Les trois courant de pensée mondialiste reposent sur la guerre, la faillite du système et le chaos, et deux d’entre eux envisage un génocide. L’unification ne peut se faire avec 7 milliard d’individus.
           Nous parlons donc bien de destruction, il n’est aucunement question de prendre un modèle actuel et de l’imposer, c’est un nouveau modèle qui va donc voir le jour et s’imposer, mais après la violence.
           Que cela plaise ou non, cela se fera, pardon "se fait" !


        • vote
          ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 23 mai 22:30

          @wendigo Vous avez vos arguments et faites preuve de conviction. L’avenir nous diras qui a raison !


        • 2 votes
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 23 mai 18:42

          90% des votants FN sont des racistes plus ou moins assumés.
           
          Les idées de gauches ne sortent pas toutes des loges maçonniques. Je serais étonné d’apprendre que les franc-maçons soient à l’origine des retraites, des congés payés, des indemnités chômage et de la santé gratuite ... Ce n’est pas dans l’intérêt de la classe des possédants FM d’aider le peuple à mieux vivre l’esclavage de son temps !
           


          • vote
            ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 23 mai 19:50

            @DJL 93VIDEO Je parlais surtout de la philosophie originelle. Depuis c’est largement parti en sucette ! smiley


          • vote
            Ozi Ozi 23 mai 21:13

            @ChroniquesHumaines

            Bonsoir, j’ai écouté les 10 premières minutes avant de décrocher..

            Alors tu dis que "l’idéologie de gauche provient de la philosophie des lumières par les droits de l’homme directement sortie des loges Maçonniques"

            Oui et non, la philosophie des droits de l’homme est avant tout l’aboutissement concret de 1600 ans de Christianisme, ce n’est pas une rupture mais une continuité dans sa forme subtile..

            "le métissage va à l’encontre des lois de la nature et des lois de Dieux"

            Pour les lois de la nature je peux te certifier que non (tu en es toi-même un magnifique exemple) et pour les lois de Dieu j’aimerais que tu me dises de quel Dieu tu parles et de quelles lois ?

            "On ne pourra jamais tous vivre ensemble"

            C’est bien présomptueux comme déclaration, imagines si tout dépendait en fait de notre niveau de conscience et de perception.. Quel poids aurait cette affirmation ?

            "Avant d’être citoyen du monde il faut se demander si le monde nous appartient"

            Non, il faut se demander ce que nous sommes dans ce monde auquel on appartient pour un certain temps..

            "Nous devons vivre dans un Humanisme obligatoire et nous satisfaire d’un système d’entreprise qui ravage tout et qui nous rend plus esclave de la monnaie"

            Quel est le rapport entre l’humanisme, les entreprises qui ravagent tout et l’esclavagisme de la monnaie ??

            Avant d’aller plus loin j’aimerais déjà comprendre le mécanisme de ton raisonnement  smiley




          • vote
            yoananda yoananda 23 mai 22:18

            @Ozi
            "le métissage va à l’encontre des lois de la nature"

            Ca c’est en effet du gros n’importe quoi. Les humains font partie de la même espèce et peuvent se métisser entre différentes races. Il n’y a aucune loi dans la nature qui aille contre ça.

            "On ne pourra jamais tous vivre ensemble"

            Il y a des études scientifiques sur la question : entre différentes races en effet, on ne parviens pas à vivre ensemble sur le long terme à moins d’une séparation "politique", ou sous la contrainte. C’est ainsi, c’est parce qu’on est différents par ethnie ou race et que ce n’est pas que culturel, c’est aussi biologique.


          • vote
            ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 23 mai 22:55

            @Ozi Bonsoir, je me permets avant de répondre de vous dire que lorsque je juge un travail je le juge dans sa globalité. J’ai souvent écrit sur l’idéologie de gauche je laisserais quelques liens en commentaire. Ceci dit, je réponds :

            "l’idéologie de gauche provient de la philosophie des lumières par les droits de l’homme directement sortie des loges Maçonniques"

            Je pourrais être moins affirmatif en disant que bon nombre de philosophes de ce siècle dit : des lumières, étaient franc-maçon.

            "le métissage va à l’encontre des lois de la nature et des lois de Dieux"

            Bon déjà je me réécouterai pour savoir où je parle de Dieu parce que si c’est le cas j’avais bu ! Je ne crois pas en Dieu, je suis panthéiste. Bref en ce qui concerne le grand métissage je parle de cette croyance qui voudrait qu’avec le temps les êtres humains se ressembleront tous, ce qui n’a aucun sens. Nous n’avons pas vocation à être identique, nous ne serons jamais tous métisses ni de peau ni de culture. Il y aura toujours plus de blancs, de noirs, de jaunes, de philosophies ou encore de religions différentes. Nous sommes semblables mais uniques et c’est ça qu’est bien !

            "On ne pourra jamais tous vivre ensemble"

            Que ce soit dans nos cercles professionnels, amicaux et même familiaux nous avons des divergences d’opinions qui nous rapprochent des uns et nous éloignent des autres c’est un fait et plus il y aura d’habitants et plus il y aura de congénères avec qui nous ferons alliance et d’autres que nous éviterons. Vivre ensemble ok mais pour cela il faudrait bien plus qu’un simple miracle. Nous devons nous adapter au présent et le présent exige le compromis avant l’alliance. 

            "Avant d’être citoyen du monde il faut se demander si le monde nous appartient"

            "Non, il faut se demander ce que nous sommes dans ce monde auquel on appartient pour un certain temps.."


            Nous pouvons nous poser ces deux questions


            "Nous devons vivre dans un Humanisme obligatoire et nous satisfaire d’un système d’entreprise qui ravage tout et qui nous rend plus esclave de la monnaie"

            "Quel est le rapport entre l’humanisme, les entreprises qui ravagent tout et l’esclavagisme de la monnaie ??"


            Alors justement la réponse est plus loin dans la vidéo, en fait l’humanisme et la démocratie, tout comme les évangiles en leur temps, servent de prétexte aux crimes les plus abominables de l’Occident.

            Merci pour votre participation au débat, cordialement




          • vote
            ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 23 mai 22:58

            @yoananda Comme je le dis à Ozi comprenez mon propos : en fait le grand métissage c’est une croyance qui veut que les humains finiront à force de se "métisser" justement, par se ressembler tous. Ceux qui est faux et c’est même tout le contraire. Cordialement


          • vote
            yoananda yoananda 24 mai 01:55

            @ChroniquesHumaines
            "e grand métissage c’est une croyance qui veut que les humains finiront à force de se "métisser" justement, par se ressembler tous. Ceux qui est faux et c’est même tout le contraire."

            Je n’en sais rien, mais la tendance naturelle des espèces, c’est la dispersion, puis, s’il y a isolation suffisamment longtemps, il y a différenciation, et donc séparation des espèces (en passant par une "race").

            C’est pareil pour l’homme à la base, sauf que :

            il y a (j’ai oublié combien, 100 000 je crois ?) on était 10 000 humains. Donc, le processus de spéciation n’a pas vraiment pu avoir lieu vu le laps de temps.

            2ème facteur : la mondialisation. Si, jusqu’en -10 000 les humains vivaient isolés, et même, jusqu’en 1700 (date arbitraire) relativement isolés (du fait de l’absence des moyens de transports adéquats) ce n’est plus le cas aujourd’hui. A cela se rajoute les migrations économiques qui font qu’on est peut-être en train d’assister au grand "métissage", qui aboutira je pense à la disparition des spécificités de la race blanche (certains affirment que les gènes blancs sont récessifs, mais je n’ai pas pu valider le sérieux de cette affirmation).

            Donc, le grand métissage est une possibilité, une probabilité même.


          • vote
            ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 31 mai 22:47

            @yoananda L’avenir nous le dira ! Je n’y crois pas moi et je trouve ça plutôt chouette la différence maintenant vous êtes très raisonnée et votre argumentation si elle ne remet pas en cause ma théorie il est clair et je l’admets, que la vôtre et aussi une possibilité et même une probabilité mais en revanche ce qui est sûr c’est que chaque être humain est unique et que cela ne changera pas et je pense que l’idée d’un compromis économique et sociétal à échelle mondiale est utopique. Je le redis, joli argumentaire. smiley


          • vote
            yoananda yoananda 1er juin 00:22

            @ChroniquesHumaines
            oui si on veut, chaque être humain est unique, chaque mouche aussi ... et alors ? je ne vois pas bien ce que ça peut signifier ? smiley

            Chaque "race" (groupe biologique) est aussi unique : les noirs sont les plus variés par exemple. Les "races" existes puisque (un exemple parmi tant d’autres) les transplantations ne fonctionnent qu’on sein d’une même race. On peut identifier aussi des différences (age de la puberté ou durée de gestation différente) biologiques, de comportement, de mentalité.

            La différence existe au niveau individuel, mais au niveau des groupes aussi, et de mon point de vue, celle du groupe est plus importante : la personne n’est qu’un maillon, il est important en tant que transmetteur, mais c’est le groupe qui exprime une certaine "identité" (à travers son pool génétique) dans le temps. Les fameux "individus" ne sont que des inventions récentes qui n’ont pas de véritable identité ni au niveau biologique, ni sociologique, ni cognitif : les humains ne pensent pas par eux même mais en groupe, il y a une sorte de "division du travail" à l’échelle du groupe (il faut voir ça de manière fractale avec des groupes dans les groupes, et la nation étant l’un des niveaux de "zoom" de la fractale).

            Pour prendre une image, pensez à un tourbillon dans une rivière : il reste au même endroit et garde "grosso merdo" la même forme malgré qu’il soit traversé perpétuellement par des molécules d’eau différentes. Le groupe (la "race") c’est ce tourbillon (un attracteur étrange en théorie du chaos), et les personnes, ce sont les molécules qui le traversent.

            Les personnes sont elles même des vortex d’une autre nature, traversées par les molécules de ce que nous mangeons, respirons, buvons ...

            Mais actuellement, quoi qu’en disent certains, la race blanche est en danger de disparition (même si on est encore des millions à l’heure actuelle, le processus semble enclenché, et peut-être irréversible). C’est un simple constat démographique. Et ce malgré le fait que, en effet, la tendance "naturelle" (ce qui ne veut rien dire dans l’absolu car la vie utilises TOUT ce qui lui permet de se répandre, mais par abus de langage, on va dire que c’est en effet une tendance qui existe chez les animaux) consiste à vivre avec ceux qui nous ressemblent (ce que font aussi les anti-racistes qui ont simplement décalé le phénomène sur une question d’affinité politique plutôt que biologique, car ils renient la nature). Mais ce n’est pas une "loi", c’est juste une tendance. Tendance qui connaît des "exceptions" (car la vie à aussi besoin de "brasser" de la diversité, il y a donc aussi chez certains individus une pulsion à chercher la différence) - je ne rentres pas dans les détails.


          • vote
            ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 2 juin 18:22

            @yoananda "La différence existe au niveau individuel, mais au niveau des groupes aussi, et de mon point de vue, celle du groupe est plus importante : la personne n’est qu’un maillon, il La différence existe au niveau individuel, mais au niveau des groupes aussi, et de mon point de vue, celle du groupe est plus importante : la personne n’est qu’un maillon, il est important en tant que transmetteur, mais c’est le groupe qui exprime une certaine "identité" (à travers son pool génétique) dans le temps. Les fameux "individus" ne sont que des inventions récentes qui n’ont pas de véritable identité ni au niveau biologique, ni sociologique, ni cognitif : les humains ne pensent pas par eux même mais en groupe, il y a une sorte de "division du travail" à l’échelle du groupe (il faut voir ça de manière fractale avec des groupes dans les groupes, et la nation étant l’un des niveaux de "zoom" de la fractale)."

            Si je vous lis, vous semblez être d’accord avec moi ! A ceci près vous pensez que l’humanité tout entière peut s’accorder mais en fait je le pense aussi, pour autant je ne crois pas en une nation unique. L’univers est un tout dont nous ne sommes qu’une fractale c’est vrai, tout comme les galaxies, les planètes, les nations et les individus sauf que pour moi tout n’a pas vocation à se mélanger c’est tout, le café et le sucre se marient, le café et le sel moins pour autant nous pouvons avoir les deux dans le même placard !

            En somme nous pouvons vivre ensemble et en paix sur une même planète mais pour cela il faut un espace pour les croyants, les athées, les homosexuels, les homophobes, les Chinois, les Jamaïcains, bref tous ne se mélangent pas mais avec des compromis et un respect pour l’espace de chacun et de chaque culture alors la paix est possible.

            Vous le dites vous-même tout est fractal c’est la nature des choses mais le fait d’avoir une même source et de partager un espace commun : la Terre, ne signifie pas que nous sommes suffisamment en phase pour vivre ensemble et comme plus il y a d’êtres humains plus il y a de différences alors il faudra de plus en plus d’espaces différents. Pour schématiser prenons une table et mettons y toutes une famille chacun devra choisir une chaise ! De plus il faudrait mieux mettre les uns à côté des autres en fonction de leur entente pour éviter les disputes ! 

            Certains pays comme la France sont multiculturalistes et c’est bien mais d’autres en revanche ne le sont pas et il est difficile de partager un territoire avec un Amish ou un Salafiste. 

            Rien n’est question de race, tout est question de culture, de vision et elle nous est propre.


          • vote
            yoananda yoananda 2 juin 18:47

            @ChroniquesHumaines
            "Rien n’est question de race"

            Je défends l’idée opposée, que justement, il y a des choses raciales. Plein.

            "tout est question de culture"

            Ca c’est la propagande gauchiste qui veut éliminer la biologie et tout réduire à la culture. Je m’oppose catégoriquement à cette vision des choses. Je ne nie pas la culture, mais c’est un facteur "comme un autre", secondaire même bien souvent.

            "En somme nous pouvons vivre ensemble et en paix sur une même planète"

            Je ne dis pas ça non plus. Je n’en fichtre rien, et j’ai tendance à dire que non, nous ne pouvons pas, en tout cas c’est ce que l’histoire nous apprends. Fukuyama nous dit que c’est la fin de l’histoire parce que justement, nous serions en passe d’y arriver. Possible, je ne sais pas. Mais jusqu’ici, nous n’y sommes pas parvenus.


          • vote
            pegase pegase 25 mai 09:42

            @ l’auteur,


            Avez vous connaissance des analyses de Pierre Hillard ? 

            Concernant le mondialisme, il parle de l’oligarchie anglo-saxonne, celle qui siège dans les tours dorées de la City et probablement aussi du côté de wall street ...

            Elle tient ses origines à la bataille de Bouvines (1214)...



            Pierrre Hillard nous livre ici les origines anglo-saxonnes et allemandes de l’Union européenne et des euros-régions ...
            Le publique francophone est malheureusement ignorant des vrais acteurs de la politique mondiale, ces derniers exerçant leurs talents plus dans les coulisses que sur le scène politicienne. Pour mieux comprendre la situation désastreuse, dans laquelle les défenseurs de la cause nationale se trouve en ce début du XXI ème siècle, il est nécessaire de rappeler dans ses grands traits le rôle éminemment important de la puissance financière et aristocratique.
             - Selon Hillard, une nouvelle caste pris de l’influence au lendemain de la bataille de Bouvines (l’oligarchie financière), celle ci a toujours constitué un état dans l’état, on peut situer sa prise de pouvoir suite à l’instauration de la <<grande Charte>> du 15 Juin 1215. Après la défaite du Roi Jean Sans Terre d’Angleterre, le 27 Juillet 1214 à Bouvines face au Roi de France Philippe Auguste, les barons anglais ont arraché des privilèges politiques et financiers, désormais la couronne britannique est obligée de composer et de collaborer avec une caste qui allie force , puissance financière et ambitions commerciales. Dès cette époque, une élite avide et revendicatrice est née. Elle est à l’origine de ces groupes de pressions, qui par des voies aussi diverses que la finance, le renseignement ou les médias, exerce des pressions sur le pouvoir politique. Ce dernier dépendant largement d’appuis et de monnaie sonnante et trébuchante pour son maintien au pouvoir, est dans l’obligation absolue de tenir compte des avis et des conseils émanant de cette caste.
            Les think tanks, fondations et groupe élitistes sont la suite logique d’un état d’esprit élitiste et mercantile.
            Ces cénacles sont devenus les centres incontournables d’une minorité active conditionnant l’avenir du monde anglo-saxon, puis de proche en proche, de l’univers entier ... Contrairement à la conception politique française qui soumet toute activité à celle de l’état, ces autorités politico-commerciales ne dépendent plus d’une autorité nationale.

            Très tôt, elles ont exercé leur talent ... Dès le moyen âge, des compagnies comme les London Staplers, les London Mercers company, ou encore la British East India Company ont été les fers de lance de l’impérialisme britannique. Ainsi les acteurs de l’aristocratie commerciale se sont transmis le flambeau de la conquête et de la maitrise des richesses de génération en génération.

            La défaite française en Amérique du nord conduisant au traité du 10 Février 1763 peut être considérée comme l’acte de naissance de la montée en puissance de l’oligarchie britannique. En effet, la perte de la nouvelle France donne à la couronne britannique tout un continent aux richesses inouïes et presque vide d’habitants. L’incapacité de la monarchie française à peupler ces vastes territoires et à les intégrer à la civilisation gréco-romaine fait basculer tout cet espace sous la coupe anglo-saxonne. Mâtinées de protestantisme, de maçonisme et d’un tour d’esprit messianique, les élites conquérantes américaines en liaison avec leurs homologues britanniques sont prêtes à imposer leur modèle au monde entier. Après les guerres de la Révolution et la défaite de Napoléon 1er en 1815, la puissance anglo-saxonne n’a plus de rivales sur les mers. Puissance démographique, peuplement de vastes territoires en Amérique du Nord, en Afrique australe, en Australie et en Nouvelle Zélande, contrôle de points stratégiques partout dans le monde (Gibraltar, Hong Kong..) , mainmise sur des territoires sur presque tout les continents, technologies de pointes et secteur bancaire performant permettent à ces aristocraties commerciales de Londres et de New York de rêver à un contrôle du monde sous les auspices de la City et de Wall Street. Un homme a été la figure de proue de cet idéal, Cécil Rhodes (1853-1902).

            Source : "Géopolitique cachée de la construction européenne" .. "La décomposition des nations européennes" par Pierre hillard.


            • vote
              ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 31 mai 22:55

              @pegase Merci beaucoup pour ce texte, j’apprécie beaucoup Pierre Hillard et ses théories. Il est beaucoup plus calé que moi ! Je conseille à tous de lire le passage que vous nous proposez en commentaire et à courir sur Youtube pour écouter ce monsieur. Merci à vous, cordialement smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès