• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


4 votes
Sutter Kane Sutter Kane 16 juin 22:52

@Maetha
Le problème, c’est que l’évidence dont vous parlez n’est que la vôtre. Les preuves ne manquent pas, dites-vous... mais lesquelles ?

J’ai parcouru hier le site Metabunk, mentionné dans l’article, où les gars échangent (intelligemment) notamment sur les vitesses supposément impossibles à atteindre par les Boeing à si basse altitude, ou encore sur les manœuvres supposément hyper difficiles qui ont été réalisées (notamment au Pentagone), et que des pilotes moyens n’auraient pas pu réussir. En fait, il semble bien que les vitesses étaient parfaitement atteignables et que les manœuvres n’étaient pas si difficiles que ça... même si certains pilotes (du 9/11 Truth Movement) ont dit le contraire. Ce que beaucoup ne perçoivent pas lorsqu’ils lisent les avis des pilotes contestataires, c’est qu’ils sont certes 250 (ce qui semble beaucoup), mais sur des dizaines voire des centaines de milliers de pilotes américains, dont beaucoup ont approuvé les conclusions de l’enquête officielle. Bref, avec les experts dissidents, on néglige souvent la taille de l’échantillon. Dans tous les métiers, on trouve des gens beaucoup plus suspicieux que les autres. Le seul moyen de les départager : leur permettre de dialoguer publiquement et répondre clairement à tous les arguments avancés.

Sur le terme "conspis", j’ai déjà répondu sur un autre fil. Le terme (péjoratif et désagréable) est certes devenu un terme de novlangue, qui amalgame des profils très différents ; cela dit, le conspirationnisme existe (depuis des siècles), c’est une manière fautive de voir le monde, sous l’angle du complot global, au centre de laquelle on place un bouc-émissaire. C’est une forme de superstition. Croire à un inside job le 11/9 ne suffit pas, selon moi, à faire de vous un conspirationniste. Même si, souvent, ceux qui croient à cela se mettent bientôt à croire à beaucoup d’autres complots (imaginaires), et à développer une vision du monde conspirationniste, vu le caractère impressionnant de cet événement.

Au-delà de ce terme polémique, ce qui pose problème, c’est de voir des évidences là où il n’y en a pas. On dit souvent, à raison, que les théories du complot sont infalsifiables (tout le contraire des théories scientifiques qui, au lieu de prétendre être vraies pour l’éternité, ne cessent de chercher des moyens de s’invalider, pour éprouver leur validité). Chez les "conspis" (mais aussi parfois chez leurs adversaires), on ne cherche jamais à invalider sa croyance, on ne pense jamais contre soi-même. Or, c’est cela l’esprit critique : penser contre soi. Et si, en dépit de cet effort de penser contre soi, sa croyance résiste, c’est qu’elle doit être solide.

Hijack est sûr que de très nombreux membres du NIST ont rejeté le rapport... mais ne veut pas se donner la peine de donner sa source. Et puis, même si cette source est inexistante, il aura toujours d’autres arguments à sortir. Mais si on veut s’arrêter sur un de ces arguments et tenter de le mettre à mal (pour tester sa solidité), je parie qu’il trouvera une échappatoire, et mettra en avant un autre argument, et ainsi à l’infini...

Tout sceptique authentique du 11/9 devrait se faire un devoir de lire les réfutations des débunkers (qui, d’ailleurs, sur certains points, ne disent pas que les sceptiques ont forcément tort). Après, c’est à chacun de savoir ce qui le motive au plus profond de lui-même : la recherche de la vérité OU la défense de son ego.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON