• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


2 votes
Alren Alren 17 juin 16:29

@tinga

On voit pourtant bien sur les vidéos qu’il y a eu un écroulement des immeubles sur eux-mêmes.

Mais il est aussi évident que ce n’est pas le kérosène des avions qui aurait chauffé les tiges d’acier de la structure à plus de 1500°C, température nécessaire à un tel fluage, car le carburant du fait de son énergie cinétique à traversé les immeubles pour brûler très rapidement du côté opposé à l’impact.

Il a fallu utiliser de la nano-thermite, un produit non explosif mais dégageant une énorme chaleur, préalablement installée aux endroits stratégiques des tours.

Le précurseur de la nano-thermite a été utilisé par les rangers qui se sont emparés de la pointe du Hoc le 6 juin 1944 pour fondre la culasse et ainsi détruire en silence les canons que les Allemands avaient dissimulés deux kilomètres en arrière des blockhaus.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON