• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Alren

Alren

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 80 0
1 mois 0 5 0
5 jours 0 5 0


Derniers commentaires




  • vote
    Alren Alren 16 août 19:06

    @Sylvain

    "Il démontre surtout qu’à travers sa vision binaire et "mystico-complotiste" de la société actuel il sera effectivement cantonné aux milieux dissidents"

    C’est un délirant de plus que cet Abauzit !

    J’aime bien quand il dit que les élites républicaines ont remplacé les élites traditionnelles.

    Ces élites traditionnelles sont sans doute pour lui les nobles d’Ancien Régime, ceux dont Beaumarchais disait, à travers Figaro, que leur seul mérite c’était de s’être donné le mal de naître.

    Vous parlez d’une "élite" ! Malgré l’éducation privilégiée qu’ils ont reçue, souvent de précepteurs issus du peuple comme le Julien Sorel de Stendhal dans son roman Le rouge et le noir, qu’ont-ils apporté au bien commun, sinon de se financer des châteaux luxueux avec l’argent des impôts, châteaux conçus et construits par d’autres, y compris des artistes, qui attirent aujourd’hui des touristes étrangers ?

    Quels grands écrivains, philosophes, artistes, novateurs, entrepreneurs ont été de grands aristocrates ? Aucun !

    Colbert était un bourgeois de naissance.



  • 2 votes
    Alren Alren 16 août 18:48

    Aucun gouvernement étranger n’a financé le nazisme, mais des banques privées et des antisociaux comme Ford, oui.
    Des entreprises, notamment US ont conservé pendant la guerre des filiales dans l’Allemagne nazie et ont réussi à les préserver des bombardements alliés.
    Esso a livré à la Luftwaffe l’additif au plomb ( le plomb tétraéthyle qui a perduré pour les automobiles jusqu’à son interdiction pour le "sans plomb") qui permettait d’élever le taux de compression des moteurs d’avion et donc d’améliorer grandement leurs performances, essentielles en termes de puissance et de vitesse.
    Sans la trahison des dirigeants d’Esso, les Nazis n’auraient pu mener la bataille d’Angleterre durant l’été 1940.
    À l’opposé, je ne suis pas sûr que le secret du plomb tétraéthyle ait été livré à la démocratie française dès la déclaration de guerre en septembre 1939 ou même avant !

    Penser que les gouvernants occidentaux et les banques occidentales aient financé ce qu’elles considéraient comme le plus grand danger les menaçant, à savoir le communisme, relève de la volonté de mettre dans le même sac, communisme et nazisme, vieille rengaine de l’extrême qui oublie la lutte à mort entre collabos fasciste et résistants communistes pendant la deuxième guerre mondiale.



  • 4 votes
    Alren Alren 16 août 18:30

    Le blabla de la vieille réaction obscurantiste et ultra-catho !
    Je ne savais pas que ça existait encore !
    Pauvres gens ou nuisibles telle est la question ...



  • 5 votes
    Alren Alren 16 août 18:26

    Napoleone Buonaparte n’était qu’une ordure qui a fait tuer un million de jeunes Français, après avoir écrasé dans le sang la révolution sociale qui s’annonçait après 1793.
    Il a laissé un pays étranger pour lui, la France (ne disait-il pas en s’oubliant : « Vous les Français ... » ) complètement exsangue avec une dure occupation de nos ennemis de toujours Anglais et Prussiens, et même, à Paris, des Russes !

    Les Français ont payé tout le XIXe siècle la catastrophe que fut la dictature napoléonienne.
    C’est l’affaiblissement durable de la France et le remplacement de ses élites dirigeantes de savants par des réactionnaires (l’épisode du Radeau de la Méduse, pour la marine, est éclairant à ce sujet) que l’Angleterre est devenue première puissance industrielle, commerciale, coloniale et financière du monde à cette époque. Alors que la France avait bien plus d’atouts naturels et humains.

    Qu’un type pareil ait été empoisonné par un membre de sa maffia ou soit mort d’un cancer, peu me chaut !

    PS Je ne parle pas de son comportement odieux avec les femmes et de son indifférence aux souffrances et aux morts de ses soldats, certains réquisitionnés à quinze ans (les Marie-Louise) !



  • 6 votes
    Alren Alren 16 août 18:10

    @zygzornifle

    Alors qu’Asselineau est presque solitaire et qu’il n’a pas su ou pas voulu créer un mouvement réellement populaire dans lequel son ego serait forcément réduit dans le collectif, JLM avec l’aide de fidèles alter ego a lancé d’abord le Parti de Gauche pour une alliance équitable avec le PCF et le groupe Ensemble.

    C’était méritoire étant donné l’hostilité radicale des notables de la rue de Solférino et de province (n’oublions pas ces derniers qui ont par tous leurs moyens, leurs offres alléchantes de sièges électoraux essayé de susciter l’opposition stupide de notables du PC au PG et y ont malheureusement pour le peuple français trop souvent réussi).

    L’alliance partidaire étant un échec relatif de ce fait, JLM et son entourage (très important la collégialité) qui voulaient réunir des gens de tous horizons mais unis par la contestation de l’horreur capitaliste, ont lancé le mouvement de la France Insoumise lequel compte actuellement 600 000 membres, ce qui est un phénomène social unique dans l’histoire de notre pays, nombre qui va encore grandir après la rentrée quand les lois scélérates de Macron vont frapper de plein fouet des gens qui se croient naïvement à l’abri de l’animosité des grands possédants.

    Réduire ce mouvement à son porte-parole, même le plus brillant orateur, le plus intelligent que la France ait connu depuis Jaurès, c’est réduire une armée à son général si je puis dire.

    Et alors moi, qui suis un membre conscient du programme de l’Avenir en Commun, je n’existe pas ?

    Il ne me semblait pas, pourtant, n’être qu’un fantôme !

    NB Moi j’ai voté NON au traité de Maastricht et je ne fais pas grief à JLM de s’être fourvoyé en l’occurrence en votant OUI : je comprends qu’on puisse rêver d’une Europe sociale et pacifique, même si c’est une utopie. Pour encore un bon moment ...


    Que le FN ne soit pas dans l’opposition aux mesures antisociales de Macron n’est pas étonnant : il les approuve et ne manque aucune occasion de manifester son hostilité aux syndicats de salariés, aux travailleurs des services publics, à toute forme de progrès social.


    Au premier tour de la présidentielle, il n’y avait en fait que deux options historiques soit Mélenchon pour la renaissance dans tous les domaines, le développement écologiquement responsable avec en cerise sur le gâteau, l’harmonie sociale, soit Macron et l’aggravation de l’austérité, de la soumission à l’étranger, du recul de la démocratie, de la tension sociale.

    Tous ceux qui n’ont pas voté Mélenchon au premier tour sont responsables de la situation actuelle et à venir. Espérons que d’ici 2017 ils auront eu le temps d’ouvrir les yeux !



Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès