• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Histoire du premier réacteur au thorium-uranium

Histoire du premier réacteur au thorium-uranium

Le réacteur au thorium est actuellement en train d'être mis en place par 750 ingénieurs chinois. Cette technologie est en effet prometteuse car elle permet de brûler les déchets de l'uranium tout en pouvant s'arrêter sur demande. Seulement, comme pour Denis Papin, une telle technologie gêne la rareté voulue par la spéculation. Voici l'histoire controversée du réacteur au thorium conçu pendant les années 1960, puis amélioré.

 

 

Rappel :

http://newparadigm.schillerinstitute.com/fr/media/urban-cleve-exploitation-duranium-233-fissible-par-du-thorium-232-avec-des-boulets-delements-combustibles-dans-une-centrale-thtr/

Tags : Economie Politique Emploi Développement Durable Ecologie Energie Entreprises Nucléaire Prospective et futur Intelligence économique Solidarité Travail Guerre Liberté d’expression Fukushima


Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • 1 vote
    yoananda yoananda 30 juin 2014 14:59

    Non ce qui gène c’est la complexité technique, la rentabilité économique, et la très forte radioactivité corrosive.
    Faut pas voir des complots anti-larouche partout.
    Les vidéos promotionnelles de TED pour obtenir des crédits sont loin d’être neutres et objectifs dans certains domaines.
    De toute manière, on verra bien ce qu’il en est ... nous (occident) on a essayé et on a laissé tomber. Si la chine se permet de prendre le risque, et s’il y arrivent d’ici 10/20 ans, on sera fixé et on pourra toujours rattraper rapidement notre retard.


    • 2 votes
      matthius matthius 30 juin 2014 15:21

      Je ne parle pas de complot anti-Larouche. La logique de guerre et la logique de rareté sont similaires. La guerre crée de la rareté. La spéculation a besoin de rareté.


    • vote
      christophe nicolas christophe nicolas 30 juin 2014 17:30

      C’est vache de les laissez partir la dessus.... la filière chaude n’a aucun avenir sauf celui d’être ridicule.

      S’ils veulent prendre de l’avance pour se suicider, c’est leur problème, à force de copier, on devient débile.


    • 1 vote
      matthius matthius 1er juillet 2014 10:55

      Je suis d’accord que TED est sert à donner les orientations à la population riche. Mais nous ne pouvons pas continuer encore bien longtemps à spéculer.


    • 6 votes
      ebxa7 ebxa7 30 juin 2014 15:45

      Le nucléaire est une énergie non-renouvelable, dangereuse, de plus en plus couteuse (plus cher que les renouvelables pour les nouvelles installations), qui produit chaque année des millions de tonnes de déchets radioactifs ’équivalent radioactivité uranium’ (cf activité spécifique Cesim137/Uranim238 en becquerel / gramme) ; déchets qui s’accumulent et qu’il va falloir gérer pour des siècles.

      .
      C’est une énergie qui sert la logique court-termiste et centraliste typique du capitalisme ultralibéral (ou du productivisme communiste autocrash) au service des 1% (judéo-apparatchiks) et des pays impérialistes.

      .
      La filière thorium est un des pires échecs industriels du nucléaire (1ers prototypes dans les années 50-60), le cycle thorium présente trop de défauts, trop de complexité, cela va juste servir à engloutir des milliards et à irradier quelques scientifiques.


      • 1 vote
        matthius matthius 30 juin 2014 16:04

        Je vois que vous n’avez pas regardé la deuxième vidéo. C’est un scientifique qui y parle. Mais je suis d’accord avec vous que libéralisme va jusqu’à nier la science, à son aboutissement. C’est ce qui se passe aux États-Unis.
        Par contre seuls l’hydraulique et les énergies de l’Islande sont renouvelables.
        En effet il faut 1 à 2 tonnes de charbons pour créer un panneau solaire, qui remplacera les plantes. L’installation d’une éolienne produit 500 à 4500 tonnes de CO2, pour produire pas grand chose, puisqu’on passe par l’intermédiaire électricité 1/3 du temps. Les moulins à vent sont ainsi plus intéressants parce que utilisés peu souvent.


      • 1 vote
        ebxa7 ebxa7 30 juin 2014 18:00

        Le nucléaire est plus du domaine de la technoscience que de la science. (*)
        .
        Vous devriez vous faire une raison, sa part dans la production d’énergie finale au niveau mondial ne cesse de baisser alors que celle des renouvelables ne cesse de grimper et dépasse le double du nucléaire ; ce dernier ne peut être qu’une solution temporaire déja sur le déclin vu tous les problèmes causés, son cout excessif, et la ressource (uranium, les autres filières étant des marottes d’acharnés) à la fois limitée (environ 50 ans s’il n’y pas d’autres réacteurs construits) et importée. Et vous oubliez la biomasse (bois, etc non ogm).

        L’énergie solaire reçue par la Terre représente environ 10.000 fois l’énergie totale consommée par l’humanité, pourquoi on irait se fourvoyer à développer le nucléaire ??

        .

        Le choix que l’on doit faire est plus du type : est ce qu’on prépare et investit dans un développement pérenne de type localiste qui préserve la nature (**) et assure une qualité de vie de bon niveau compatible avec nos habitudes culturelles et nos acquis, ou est ce qu’on bétonne tout en multipliant les réacteurs et les déchetteries nucléaires qui finiront inévitablement (c’est statistique) par nous péter à la gueule.

        .

        .

        * : cf le coup de la ’section efficace’ mal connue pour le Lithium, ainsi que le composition isotopique (Li6 Li7) qui mena la 2ème bombe H US (Castle Bravo) à être 3 fois plus puissante que prévu sur papier, les observateurs militaires, politiques et scientifiques étaient passés très près de la grillade atomique.

        .

        ** : et qu’on ne me parle pas d’écologie des paysages (@200%foutagedegueule&qid’huitre) pour bloquer le déploiement de l’éolien terrestre, alors qu’il y a plein de balafres citadines et industrielles, autoroutes, pylônes et ponts en pagaille dans le paysage, après c’est aux gens de décider localement à mon avis, mais as t on demandé leur avis aux gens pour multiplier les verrues nucléaires explosives que sont les réacteurs sur le territoire français ?

        .

        PS : pour les stressés de la dissuasion, je précise qu’il faut bien dissocier nucléaire civil et militaire, on peut sortir de l’un et maintenir l’autre au niveau souhaitable pour l’intérêt général, les installations sont séparées, sur ordre des us, en espérant qu’ils vont vraiment diminuer leur arsenal un jour, et les réacteurs français (licences US WestingHouse pour 54/58 d’entre eux, cf occupation de la France) produisent du plutonium non militaire de mauvaise qualité peu exploitable.

         smiley


      • 2 votes
        matthius matthius 30 juin 2014 18:25

        Aucun lobbyiste des énergies solaires électriques ne vous donnera le rapport entre énergie solaire consommée et énergie produite.
        Pourquoi ?
        Parce que seuls les barrages et les énergies islandaises produisent suffisamment d’énergie pour consommer peu.
        Pensez-vous verdir les déserts ou faire simplement fonctionner nos industries avec les énergie solaires électriques ?
        C’est impossible ça.
        Passer aux énergies solaires électriques et à la géothermie implique que nous tuyons la population au fur et à mesure, ce qu’il est en train de se passer.


      • 2 votes
        ebxa7 ebxa7 30 juin 2014 19:50

        matthius "En effet il faut 1 à 2 tonnes de charbons pour créer un panneau solaire, qui remplacera les plantes. L’installation d’une éolienne produit 500 à 4500 tonnes de CO2, pour produire pas grand chose, puisqu’on passe par l’intermédiaire électricité 1/3 du temps. Les moulins à vent sont ainsi plus intéressants parce que utilisés peu souvent."
        .
        Tu oublies qu’une fois le panneau solaire produit, le silicium à 99.99% avec quelques microns dopés NE BOUGENT PAS quasiment pendant des siècles, idem pour les aimants des éoliennes. Ton calcul devrait prendre en compte au moins 10 à 100 recyclages (assez simples à effectuer en comparaison de la production de départ), ce que tu prends soin de ne pas faire, sinon tu verrais que le cout énergétique de départ n’est vraiment pas un problème.
        .
        L’amortissement financier et énergétique du solaire PV ou de l’éolien se fait en quelques années. L’éolien fonctionne 90% du temps et le solaire 30 à 50% suivant la saison avec l’avantage de pouvoir être installé près du lieu de consommation. (intégration au bâtit logement/bureau/industrie, je ne vois pas où cela remplace les plantes mdr, peut-être tu parles des fermes solaires, on en trouve vers Fukushima de plus en plus...)
        .

        Les pays dont les décideurs financiers et industriels ont saisi ces quelques points ont tous les atouts pour l’avenir ; à ce niveau la France si elle arrive à sortir du dogme nucléaire, a toutes ses chances vu notre niveau scientifique et technique, mais il ne faut pas trop attendre. Un Airbus européen des énergies renouvelables serait parfait, ne laissons pas les US et la Chine prendre trop d’avance.
        .

        Les panneaux solaires sont nos toits de demain et les éoliennes l’alliance de nos moulins d’antan et du savoir-faire d’aujourd’hui.

         smiley


      • 2 votes
        ebxa7 ebxa7 30 juin 2014 19:55

        Et voila les accusations sordides qui débarquent faute d’argument valable, les panneaux solaires qui génocident la population, nan mais sérieux tu carbures à quoi pour sortir des âneries pareil, au plutonium thorium saupoudré d’americium et de curium ? tout s’explique alors.
         smiley


      • 1 vote
        julien58 julien58 30 juin 2014 22:40

        "
        Pensez-vous verdir les déserts ou faire simplement fonctionner nos industries avec les énergie solaires électriques ?
        "
        .
        Mais c’est une vraie obsession chez S&P de vouloir verdir les déserts ! Pour augmenter la population ?
        Pourquoi pas, mais le jour où l’on saura recycler à 100%, c’est-à-dire avoir une Terre durable. Pour l’instant je trouve cela d’une stupidité profonde : c’est vouloir augmenter la pollution toujours plus. Est-ce que Cheminade vous aveugle autant que ça ?
        .
        Et ce n’est pas la peine de parler d’une colonisation de Mars, j’ai déjà donné les arguments montrant que c’est impossible dans le cadre de la SCIENCE actuelle, arguments que vous n’avez pas réfutés.
        .
        Pour l’instant, la meilleure chose qu’on a à faire, c’est limiter la natalité, en particulier dans les pays qui polluent le plus, comme en France. Sans rien imposer, simplement en arrêtant les allocations familiales (mais en attribuant un revenu universel à partir de 18 ans).


      • 4 votes
        pegase peQase 30 juin 2014 23:11

        par matthius (xxx.xxx.149.32) 30 juin 16:04


         L’installation d’une éolienne produit 500 à 4500 tonnes de CO2, pour produire pas grand chose, puisqu’on passe par l’intermédiaire électricité 1/3 du temps. 

        ========================


        Il y a un parc de 4 GW au nord de l’Angleterre en cours de construction (bien plus rapide que construire le bidule au thorium) ...


        Les éoliennes tapent désormais les 10 MW


        L’Allemagne développe 2 GW d’éolien supplémentaire chaque année ..


        En 2025 la capacité en éolien dépassera celle du nucléaire ..


        Mais c’est "pas grand chose"   smiley


      • 1 vote
        ebxa7 ebxa7 1er juillet 2014 00:11

        Limiter la natalité en France ?? nan mais ca va pas la tête, vous voulez la disparition des français ? déja qu’on a une natalité foireuse, au contraire il faudrait faire plein de gamins, plein de têtes blondes.


      • vote
        julien58 julien58 1er juillet 2014 07:04

        "nan mais ca va pas la tête"

        Lisez les recommandations du club de Rome, et après on en reparle.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Club_de_Rome


      • vote
        julien58 julien58 1er juillet 2014 07:06

        C’est comme le gars d’ARTE dans l’émission "Le dessous des cartes". Une fois il montre que les ressources piscicoles diminuent de manière inquiètante, et la fois d’après il recommande une politique nataliste au Japon.

        Faut être un peu cohérent, des fois !


      • 2 votes
        matthius matthius 1er juillet 2014 09:57

        Le soleil amène en moyenne 200 W par m2 en arrivant sur Terre. Cela est insuffisant pour nos industries et les grands travaux.


      • 2 votes
        pegase peQase 1er juillet 2014 15:55

        Par matthius (xxx.xxx.xxx.32) 1er juillet 09:57 matthius

        Le soleil amène en moyenne 200 W par m2 en arrivant sur Terre. Cela est insuffisant pour nos industries et les grands travaux. ==============================

        Ah non désolé , ce qui arrive sur terre c’est plus de 1000W / m2 ... 200 W c’est dans les Vosges quand il pleut smiley , ou encore après déduction des pertes de rendement du panneau solaire, et même pas si c’est un stirling monté sur une parabole !

        rendement jusqu’à 40% ... et même jusqu’à 43% sur certain modèles qui alimentent les sondes spatiales.. En plus c’est que de la simple ferraille, rien de compliqué ! https://www.youtube.com/watch?v=J_UIxuaecK0

        la centrales thorium peut aller se rhabiller smiley


      • 1 vote
        matthius matthius 1er juillet 2014 16:30

        Pensez-vous que les Vosges soient le seul endroit où il y a des nuages ? Combien la nuit ? Et oui les industries fonctionnent le soir aussi. Vous me direz qu’il y a les centrales au charbon pour faire l’appoint. Le présentateur de la première vidéo dit qu’on pourrait utiliser les panneaux photovoltaïques avec les centrales au thorium. Seulement cela n’en vaudrait pas la peine, d’autant plus qu’on peut fabriquer de nouveaux atomes stables avec les déchets nucléaires. Et oui la recherche peut trouver.


      • 1 vote
        pegase peQase 1er juillet 2014 22:04

        Pour info dans les Vosges il y a une des première STEP .. station de pompage turbinage ... J’habite pas loin ! Aux dernières news ils veulent ferrailler Fessenheim et remplacer cette centrale obsolète par des puissantes éoliennes, les STEP sont là pour stocker l’énergie ..

        Elle fonctionne à merveille depuis 1934 .. http://fr.wikipedia.org/wiki/Lac_Noir_%28Vosges%29

        et d’autres sont à l’étude, de multiples possibilités existent dans les Vosges, les plus performantes ont un rendement dépassant les 80% ! http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/hydroelectricite-stations-de-transfert-d-energie-par-pompage-step


      • 1 vote
        ebxa7 ebxa7 2 juillet 2014 01:01

        @julien58 : La croissance démographique est différente de la croissance économique (ou du pib), si on diminue notre empreinte en consommant moins, de meilleur qualité et local, stop à la surconsommation de conneries jetables pour faire simple ... ceci étant dit sur une planète finie on arrivera de plus en plus à ce que cela soit compliqué, mais on a de la marge dans nos contrées au sol naturellement riche. (si on réduit pesticide, engrais chimiques, nucléaire et pollutions industrielles cad les principales menaces pour nos sols/territoires)  smiley


      • vote
        matthius matthius 2 juillet 2014 07:19

        Regardez comment a implosé l’URSS : Non soutien des industries à l’agriculture. C’est ce qu’il est en train de se passer en France.


      • 2 votes
        ebxa7 ebxa7 1er juillet 2014 00:07

        Je n’avais pas fait gaffe, mais après relecture de ce fatras pronucléaire, je tombe la dessus : "prometteuse car elle permet de brûler les déchets de l’uranium tout en pouvant s’arrêter sur demande"
        .
        Là je dis stop au foutage de gueule svp, en effet dans un réacteur nucléaire Fission, on fissionne (on ne brûle pas) de l’uranium (235 ou d’autres transuraniens fissibles tel certains déchets d’activation comme le Pu238 ou 239 ou U232), ce qui produit d’autres déchets radioactifs, et oui rien à voir avec l’incinérateur magique qui fait disparaitre les déchets...
        .
        Quant au fait de pouvoir l’arrêter sur demande, tous les réacteurs nucléaire fission peuvent être arrêtés sur demande, le problème se situe en grande partie dans l’accumulation des produits (déchets) de fission et d’activation dans les barres de combustible (ou dans les sels pour les prototypes sels fondus), qui génèrent une chaleur très importante nécessitant un refroidissement conséquent pendant des jours, semaines, mois puis années (baisse de la chaleur produite au fur et à mesure). Sinon il se passe ce qu’on a vu à Fukushima etc. (montée en température, destruction des enceintes de confinement, production d’hydrogène, explosions, liquéfaction du combustible, paf le réacteur qui se transforme en tacos carbonisé, intervention de l’Aiea circuleztoutvabiencouchezalamaisonpasbougé)
        .


        • 1 vote
          matthius matthius 1er juillet 2014 10:24

          Le réacteur de Fukushima ne s’est pas arrêté sur demande.
          Demandez-vous pourquoi le magma est peu radioactif. C’est une température peu élevée qui signifie que l’on va avoir des déchets.
          Sinon voici comment recycler des déchets nucléaires :
          http://www.sckcen.be/fr/Technology_future/MYRRHA
          Et oui le nucléaire n’est pas statique. Mais je suis d’accord avec vous que même ceux qui défendent le nucléaire le sont en partie. Ils ne parlent pas de ce qu’il sera possible de faire plus tard forcément, ni de ce qu’il était possible de faire.


        • 2 votes
          matthius matthius 1er juillet 2014 10:27

          Et voici comment les écologistes sont de fidèles pions de la finance. Rien sur la rareté voulue par la spéculation. Beaucoup spéculent en effet.


          • 4 votes
            matthius matthius 1er juillet 2014 11:13

            Vos arguments sont le reflet des médias.
            La Chine et la Russie se développent. La France décroît.


          • 2 votes
            matthius matthius 1er juillet 2014 16:36

            Je n’ai pas vu dans vos propos la possibilité avec le projet MYRRHA de créer des atomes stables à partir des déchets nucléaires. Ça, ça ne se voit pas dans les médias. Je n’ai pas vu dans vos propos non plus le fait qu’une centrale soit remboursée au bout d’1 mois en terme d’énergie, 1 semaine pour un militant anti-nucléaire. Je n’ai pas vu non plus la réponse à ma question : Quel est le rapport énergie produite sur énergie consommée avec le photovoltaïque ? Il me faut les détails bien-sûr. Je n’ai pas vu non plus le fait qu’il est plus intéressant de vendre du photovoltaïque plutôt que de l’utiliser, quitte à faire brûler sa maison.


          • 1 vote
            ebxa7 ebxa7 2 juillet 2014 01:06

            @jarnicotoneux : combien de réacteurs thorium industriels actuellement en fonctionnement dans le monde ?? réponse aucun, cela ne marche pas, même après 60 ans de proto et des milliards balancés par la fenètre, cela sert juste à faire des conf TED et à faire rêver des vieux bedonnants complètement largués.  smiley


          • 1 vote
            matthius matthius 2 juillet 2014 07:15

            C’est étonnant ce que vous dites, car tous les lobbyistes de l’éolien et du photovoltaïque vous diront que leurs installations vont coûter très cher. Il est sous-entendu évidemment que c’est incomparable au nucléaire. En effet on utilise souvent le charbon en appoint avec ces énergies, de valeur 10 000 en énergie. Même l’uranium seul a une valeur 1 000 000 en énergie.


          • 1 vote
            matthius matthius 1er juillet 2014 18:00

            Voici une histoire plus complète sur le bombardier au thorium en 1957. En effet, le thorium produisant moins de déchets était plus intéressant :
            http://energieduthorium.fr/


            • 1 vote
              matthius matthius 1er juillet 2014 20:51

              Effectivement, j’aurais dû dire centrale au thorium des années 1960, au lieu de réacteur au thorium des années 1960. La centrale au thorium était au point. Le bombardier était imparfait et semble avoir été oublié. Mais il y avait bien un réacteur au thorium dans les années 1950.


            • 1 vote
              christophe nicolas christophe nicolas 8 juillet 2014 09:35

              Matthius, est-ce que tu connais le coup du homard de Corentin Louis Kervran ?


              Tu vois que le homard fait de la fusion froide pour moins cher que ton truc au thorium et, à mon avis, il est plus avantageux de comprendre ce qu’on ne connait pas avant de se lancer dans des choses compliquées et polluantes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès