• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Régime représentatif, mais de quoi ?

Régime représentatif, mais de quoi ?

 

Dans un gouvernement représentatif, l’idéal, c’est que les élus représentent les citoyens. Or aujourd’hui, on en est encore loin. Forte abstention, faible représentation des classes ouvrières, parité loin d’être atteinte, etc. Et au centre de la crise : le système de vote. Alors, n’est-ce pas le moment d’imaginer de nouveaux fonctionnements pour remettre en marche notre démocratie ?

 

Tags : Economie Démocratie Elections Législatives



Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • vote
    maQiavel maQiavel 19 juin 10:15

    Un article sur l’abstention : « Legislatives, qui sont les Français qui se sont abstenus au second tour ? »

    On peut lire : « Selon cette étude, 61% des électeurs âgés de 70 ans et plus voulaient se rendre aux urnes ce dimanche, contre 26% des 18-24 ans. Pour ce second tour des législatives, ils sont en effet 74% à s’être abstenus, soit onze points de plus qu’au premier tour. Le 11 juin, 63% des électeurs âgés de 18 à 24 ans s’étaient abstenus. Plus de la moitié des électeurs des deux candidats à l’élection présidentielle Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se sont abstenus au second tour des élections législatives, selon notre sondage. L’essoufflement est notable parmi les électeurs de Marine Le Pen, asbtentionnistes à 66%, et de Jean-Luc Mélenchon, à 61%.

    Près de sept ouvriers sur dix comptaient s’abstenir ce dimanche. En revanche, l’égalité est parfaite entre les cadres sondés qui voulaient voter (50%) et ceux qui voulaient s’abstenir (50%).
    Selon le positionnement politique déclaré par les sondés, 50% des électeurs se déclarant "à gauche" ont voté. Chez les électeurs se déclarant "à droite", 55% ont voté. En revanche, 71% des électeurs se déclarant "ni à gauche, ni à droite" comptaient s’abstenir lors de ce second tour ».

     

    Un autre article avec les témoignages des abstentionnistes du premier tour : « Législatives, pourquoi ils se sont abstenus ?  »

    On peut y lire : « Les hommes et les femmes politiques nous ont trop déçus, nous ne croyons plus en eux », affirment ainsi 30% des personnes interrogées, tandis que 18% estiment que « quel que soit le résultat de l’élection, cela ne changera rien ». « Je ne m’intéresse pas à la politique », expliquent 9% des personnes sondées, au même niveau que l’argument « mon vote ne changera rien, La République en marche (LREM) est assurée de gagner ».


    • 3 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 19 juin 10:55

      Franchement cet article est juste ridicule. Depuis des années que toute la reinfosphere demande "la déprofessionnalisation de la politique" le "non renouvellement des mandats", une plus grande sévérité à l’égard de la corruption, des jeunes, etc. Notre bon président Macron exauce tous leur vœux : il a choisi des députés issus de la société civile, totalement incompetents, des femmes, des jeunes, absolument incorruptibles tellement elles sont connes. Vraiment je ne comprends pas ce que vous reprocher encore à notre bon president. Il a fait tout ce que vous vouliez !


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 juin 11:44

       smiley...


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 juin 12:29

      Un petit graphique qui illustre les résultats de ce second tour en prenant en compte l’abstention.

      C’est assez impressionnant visuellement et en plus les 3.5 millions de non inscrits n’ont pas été pris en compte. Est-ce la majorité présidentielle ayant réunit le plus petit nombre de voix de la cinquième ? 


    • vote
      Mister hyde 19 juin 21:31

      @La mouche du coche
      Salut la mouche du coche dit c’est ironique ce que tu racontes jspr ?! Euh Macron représentant la société civile et déprofessionnalisation de la politique en étant banquier de Rotshild, secrétaire général adjoint au cabinet du président, ministre de l’économie, avec un premier ministre lobbyste de Areva !!   Et niveau corruption ils ont déjà eu un problème avec je ne sais plus qui de chez eux.               De quelle représentation civile et déprofessionnalisation de la politique parles tu ? Je capte pas..


    • vote
      wendigo wendigo 19 juin 11:54

       Avec le grand nombre de femmes qui viennent d’arriver à l’assemblée (ce qui n’est pas un mal) je me pose une question pour le cas où ...
      Le cas ou, une femme soit nommée présidente de l’A.N ; pourra t’on toujours parler de "perchoir" sans se faire conspuer ?
      Je sais c’est une question conne, mais j’aime à rester pragmatique.


      • vote
        wendigo wendigo 19 juin 11:56

        Désolé Maq, mais la connerie à ne pas dire est pour moi aujourd’hui !


      • vote
        maQiavel maQiavel 19 juin 11:59

        @wendigo

        Ça va , je ne suis pas jaloux , chacun son tour... smiley


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 juin 12:02

        "Le cas ou, une femme soit nommée présidente de l’A.N ; pourra t’on toujours parler de "perchoir" sans se faire conspuer ?" 

        On pourrait même renommer l’assemblée "la basse-cour" et sa présidente la Pintade


      • 1 vote
        yoananda yoananda 19 juin 12:20

        @wendigo
        "Avec le grand nombre de femmes qui viennent d’arriver à l’assemblée (ce qui n’est pas un mal)"

        Ça confirme ce que disais Zemmour : le vrai pouvoir est ailleurs, donc la politique va se féminiser. La femme n’est pas "biologiquement" la mieux adaptée pour la politique, ou disons, pour être plus politiquement correct à une certaine politique. Ça tombe bien par contre pour le suicide du pays : il se fera en douceur, on sera bien cocooné.


      • vote
        NicoContagem NicoContagem 21 juin 20:06

        Video interdite dans le pays où je réside par le youtubeur... merci



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès